Réforme 2018 du contrôle technique automobile

Réforme du contrôle technique en mai 2018

14/03/2018

  • Nouveau

En France, à partir du 20 mai 2018, tous les véhicules de tourisme seront soumis à un contrôle technique renforçant de nombreux points touchant à la sécurité : les freins, les pneus, la direction, les équipements, etc.

L'objectif de cette réforme est de se plier aux nouvelles normes européennes dont le projet à terme est de disposer d'un contrôle technique unique en Europe.

Au 20 mai 2018, le contrôle technique comprendra alors trois niveaux de défauts (contre deux actuellement) et 132 points de contrôle (contre 124 actuellement) :
  • Le premier niveau de défaut se nommera "défaillance mineure"
  • Le deuxième niveau se nommera "défaillance majeure" : si un ou plusieurs points sont défaillants, le propriétaire du véhicule aura deux mois pour effectuer les réparations et sera soumis à une contre-visite.
  • Le troisième niveau se nommera "défaillance critique" : leur non-validation entraînera l'immobilisation immédiate du véhicule (véhicules «dont l’état présente un danger immédiat pour la sécurité routière ou l’environnement»). Le propriétaire n’aura que 24 heures pour conduire son véhicule à l’endroit où il devra être réparé. Passé ce délai, la voiture sera interdite à la circulation sous peine d’amende (l’automobiliste s’exposera à une amende de 135 euros) et ce, jusqu’à la date de la contre-visite.

En cas de contrôle conforme, une vignette sera apposée à l’intérieur du véhicule et sur la carte grise, indiquant le mois et l'année du prochain contrôle.

Est-ce que cette réforme va augmenter le prix du contrôle technique ? Pour répondre à l’analyse plus précise des différents points de contrôle, les professionnels vont passer plus de temps sur les véhicules et donc cela pourrait entrainer une augmentation du prix du contrôle. Les professionnels estiment que cela pourrait coûter en moyenne 15 à 20% plus cher à partir du 20 mai 2018.

La fréquence du contrôle ne change pas, il est obligatoire pour tous les véhicules de plus de quatre ans. Passé ce délai, il est à renouveler tous les deux ans. Pour rappel, le contrôle doit obligatoirement être effectué dans un centre agréé.

Contrôle technique automobile

RETOUR